Hebdo 39 Dole - Auxonne


Alerte pour les familles déboutées du droit d’Asile et les mineurs non-accompagnés

  • Les associations humanitaires et de solidarité lancent l'alerte.
  • Les associations humanitaires et de solidarité lancent l'alerte.
  • Un public touché....
A Dole, huit mineurs ont été mis à la rue, sommés de quitter le foyer où ils avaient été mis à l’abri, car la commission départementale a jugé qu’ils n’étaient pas mineurs. Heureusement, cinq familles doloises ont décidé de les accueillir provisoirement chez elles.

 

Les associations humanitaires et de solidarité du bassin dolois veulent montrer ce qui se passe pour ces familles déboutées du droit d’asile et devant quitter le CADA (Centre d’Accueil des Demandeurs d’Asile) sans aucune alternative.
Ces personnes ne peuvent retourner dans leur pays où elles sont menacées et sont à la rue sans ressources, sans aucun droit. Pourtant 30 familles sont présentes sur Dole, parfois depuis plusieurs années, avec des enfants scolarisés, bien intégrés, investies dans l’apprentissage du français, intégrées à leur nouvel environnement mais sans droit au travail donc limitées à ne faire que du bénévolat. Que vont-elles devenir à la rue ? 2 couples ont trouvé une solution provisoire chez un particulier.


Les mineurs non-accompagnés (MNA)


Sur Dole, 8 mineurs ont été mis à la rue, sommés de quitter le foyer où ils avaient été mis à l’abri, car la commission départementale (circulaire du 25/01/2016) a jugé qu’ils n’étaient pas mineurs. Ces adolescents traumatisés par ce qu’ils ont vécus dans leur pays, durant leur parcours vers la France, sont aujourd’hui dans la rue. Pourtant 5 familles doloises ont décidé de les accueillir provisoirement chez elles.

Accueil Citoyen Réfugiés, ATD Quart-Monde, ATTAC, Cercle de Silence, Collectif Pour Droit d’Asile, Femmes Debout, Ligue Droits de l’Homme, Réseau Education Sans Frontières, Restos du Cœur, Secours Catholique, Secours Populaire, Terre des Hommes tiennent à montrer que la situation n’est pas tenable et demandent plus d’humanité dans l’application du droit, lancent un appel aux pouvoirs publics pour engager un dialogue et accompagner au mieux les familles et les jeunes qui demandent l’asile, pour que chacun puisse vivre dignement en France.


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire


Petites annonces


Les journaux partenaires

© 2013-2018 Hebdo 39 Dole - Auxonne • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales