Hebdo 39 Dole - Auxonne


Carte scolaire : menace d'une fermeture de classe à Auxonne

  • Martine Lassagne, adjointe aux affaires scolaires.
  • Martine Lassagne, adjointe aux affaires scolaires.
L’annonce de la menace de fermeture d’une classe à la rentrée de septembre inquiète les parents d'élève de la maternelle Pierre Cahuet.

Lors du dernier  comité technique spécial départemental  CTSD  sur la « carte scolaire » présidé par la directrice académique des services de l'éducation , les fermetures et ouvertures ont été annoncées par la DASEN (direction des services départementaux de l'éducation nationale). Ces annonces seront entérinées lors de du Conseil Départemental de l’Éducation Nationale (CDEN) du mardi 13 mars 2018.
Aussi, lundi dernier, une vingtaine de parents d’élèves ont bloqué l’école maternelle Pierre-Cahuet, toute la journée suite à l’annonce de la menace de fermeture d’une classe à la rentrée de septembre. Actuellement, l’école maternelle Cahuet compte 96 élèves répartis en cinq classes, dont une dans le cadre d’un dispositif pour les moins de 3 ans.

Les précisons de l'inspecteur de la circonscription

Raoul  Langlois, maire d'Auxonne, accompagné de Nadège Carcouet-Juhel DGS et de Martine Lassagne adjointe aux affaires scolaires, se sont entretenus mardi après-midi avec Didier Caille  inspecteur de la circonscription d'Auxonne-Val de Saône sur le devenir des écoles à la rentrée prochaine 2018. « L'Inspecteur nous a précisé qu'une seule classe de maternelle serait concernée par une fermeture révisable à Pierre Cahuet  (avec comptage des effectifs en juin ou septembre). La classe des Tous petits  de moins de 3 ans n'est pas concernée. Aussi , nous avons exprimé notre inquiétude sur les effectifs des classes et attendons les nouvelles inscriptions à fin mai-début juin pour pouvoir espérer maintenir la cinquième classe », indique Martine Lassagne.


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire


Petites annonces


Les articles de la semaine

Le bio vendra-t-il son âme au diable ?

« Nous sommes arrivés à un carrefour, je crains qu’émerge une agriculture bio à deux vitesses » "Il est beau mon bio, il est beau !" : sur les marchés comme ailleurs, nul besoin pour les producteurs de chanter les louanges de leurs produits. Le bio se vend bien, un phénomène en croissance exponentielle, mais ce succès pose de nombreuses questions.
Publié le 20/08/2018



Bloc-notes



Les journaux partenaires

© 2013-2018 Hebdo 39 Dole - Auxonne • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales