Hebdo 39 Dole - Auxonne

Conseil départemental : près de 310 millions d'euros au budget primitif 2018

  • Le budget primitif 2018 a été présenté ce jeudi 21 décembre au Conseil départemental.
  • Le budget primitif 2018 a été présenté ce jeudi 21 décembre au Conseil départemental.
  • Les grands équilibres du budget 2018.
  • L'évolution de l'encours de la dette du Conseil départemental du Jura, de 1985 à 2017.
Après plusieurs exercices de progression constante, l'annuité de la dette est en baisse sur le budget 2018 du Département, qui a réduit son encours de moins de 17 millions d'euros, l'établissant désormais d'un peu plus de 200 à 183 millions d'euros. Présentation générale et sommaire.

Les efforts de gestion très importants entrepris lors des deux derniers exercices ont porté leurs fruits quant aux principaux ratios du Conseil départemental.
A commencer par l'endettement qui se stabilise autour de 6 ans, suite à la sensible diminution du volume global des emprunts (-17 millions d'euros, soit 183 millions d'euros d'encours total), et à l'évolution positive de l'épargne brute.
L'occasion pour le président Clément Pernot, de souligner dans son discours préalable aux débats "la politique assumée de réduction du stock de dettes" qui conduit aujourd'hui à "une amélioration très nette de la santé financière de l'institution".
Une observation à laquelle rétorquait l'opposant Jean-Daniel Maire, agitant le spectre de "la dette fuchsia".
"La dette fuchsia n'existe pas. Vous avez inscrit des emprunts désinscrits aujourd'hui !" fustigeait le conseiller du canton de Saint-Lupicin.
S'en suivit alors une partie de ping-pong entre la majorité et l'opposition, sorte de petite séquence nostalgie (parfois amusante), faisant fréquemment référence à la précédente mandature dont il reste, visiblement, encore quelques bribes à solder...

116 millions pour le social, 47 % des dépenses de fonctionnement...

Sur le fond, le budget primitif 2018 s'élève à 309,7 millions d'euros et enregistre une diminution d'environ 3 millions par rapport à 2017. Une baisse, directe conséquence du transfert de la compétence transport à la Région Bourgogne Franche-Comté, opéré depuis le 1er septembre dernier.
Aussi, les dépenses de fonctionnement sont en diminution de 1,2 %. Une "maitrîse des dépenses départementales" revendiquée par l'exécutif qui "s'inscrit dans les objectifs communs donnés à l'ensemble des collectivités territoriales, avec le projet de loi de programmation des finances publiques 2018 / 2022".
Le budget des affaires sociales constitue, comme toujours, le premier poste du département mobilisant 116,7 millions d'euros (38 %), et représentant 47 % des dépenses de fonctionnement.
Les domaines de l'aménagement numérique (15,5 millions), l'administration générale (70 millions), ainsi que les routes et les réseaux structurants (22,7 millions) figurent également en tête des principales dépenses.
On notera par ailleurs que le budget d'investissement 2018, qui représente 21,2 % du budget total, est en légère augmentation par rapport à 2017 (0,5 millions d'euros, 0,8 %).
L'avancée progressive du projet d'aménagement numérique pèse désormais davantage sur ce secteur, avec une inscription de crédits significative (79 millions sur une première phase de 5 ans) sur la ligne Très haut débit, dans le cadre des relations du Département avec la SPL Bourgogne Franche-Comté Numérique.
Enfin, on retiendra qu'il a été proposé "de ne pas alourdir la fiscalité en direction des Jurassiens" et "de ne procéder à aucune hausse du taux de la taxe foncière sur les propriétés bâties".





Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire


Petites annonces


Les journaux partenaires

© 2013-2018 Hebdo 39 Dole - Auxonne • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales