Hebdo 39 Dole - Auxonne


Deux temps forts du Salon du chocolat : ça promet !

Le Lions Club organise cette première édition les 7 et 8 octobre à Juraparc. Des personnalités évoluant dans le milieu du chocolat et des vins se mobilisent pour récolter des dons au profit d’enfants défavorisés. L’argent ira à l’action Villages Enfants Vacances.

Le Lions Club a mis en place un programme alléchant pour cette première édition du chocolat. Le célèbre Jurassien, Edouard Hirsinger, sera présent pour une conférence, le samedi, à 15 h. « Je commencerai par rappeler l’histoire de ma famille depuis 1900 », présente le meilleur ouvrier de France. En effet, chez les Hirsinger, la passion du chocolat et le savoir-faire ont été transmis de père en fils, d’Auguste à Edouard à Claude à… Edouard !

Puis il enchaînera sur son parcours professionnel. Edouard Hirsinger a repris la pâtisserie à Arbois en 1993 et orienté la fabrication vers le chocolat haut de gamme. Il a prévu d’expliquer « comment je conçois les chocolats, je les imagine, je les crée » pour en proposer aujourd’hui 70, originaux et raffinés.

« Chocolat vivant ® », « ce terme inhabituel, déposé auprès de l’Institut national de la propriété industrielle, est pour moi un gage de qualité et d’exigence, précise Edouard Hirsinger. Il se traduit par une approche artisanale du métier de chocolatier et par le respect de trois qualités essentielles : les matières premières, les recettes, la fraîcheur ».

Edouard Hirsinger fera goûter un de ses derniers nés, le Xocoatl, un chocolat inspiré de la boisson originelle. Ganache au piment et polenta au roucou. Lingot avec piment orangé. Encore toute une histoire…

Vers une osmose entre vin et chocolat

Autre temps fort, dimanche, à 10 h 30, avec la conférence-dégustation « 4 vins – 4 chocolats ». La pré-inscription est obligatoire sur www.lons-chocolat.com. Un groupe de co-animateurs s’est réuni vendredi afin de trouver des associations entre quatre vins, blanc, rouge, et quatre chocolats. Il s’agit de David Russier, Maryse Bonnot, Alain Vitte, Yannick Mourthaux et Julie Collette. « Notre but est d’obtenir des alliances, soit tons sur tons, soit surprenantes, développe David Russier. Nous présenterons les vins aux personnes présentes, l’AOC, le vigneron… et nous les ferons réagir par rapport au vin, au chocolat et à leur association. » Le vin que le groupe aura choisi mettra-t-il en valeur le chocolat ou le chocolat révélera-t-il des arômes du vin ? « Notre but, c’est vraiment de trouver l’harmonie, l’osmose ! »

Cette dégustation commentée et interactive est limitée à 40 personnes. Les co-animateurs ont fondé un groupe de dégustation « Les Amis du vin » il y a quelques années. « Et on essaie très modestement de progresser dans la connaissance des vins, présente David Russier. L’œnologie est une matière qui fait tomber toutes les barrières entre les hommes, sans compter que le vin a un aspect culturel… » Une introduction à des échanges prometteurs au salon du chocolat, auquel plusieurs exposants participeront et qui verra également les interventions de deux maisons lédoniennes réputées, Pelen et Univers café (Cafés Roger).


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire


Petites annonces


Les articles de la semaine

Champignons : des razzias toujours aussi vénéneuses ?

Quand nos lactaires font des heureux… "Au départ, il n'y avait que 20 à 50 cueilleurs, aujourd'hui on en est à 400 ou 600 sur 25.000 ha".
Publié le 15/10/2018



Bloc-notes



Les journaux partenaires

© 2013-2018 Hebdo 39 Dole - Auxonne • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales