Hebdo 39 Dole - Auxonne


Dole capitale régionale de la gastronomie le temps d'un week-end

  • Le mariage de la gastronomie et du patrimoine au cœur de la Bourgogne-Franche-Comté font le succès de la manifestation.
  • Le mariage de la gastronomie et du patrimoine au cœur de la Bourgogne-Franche-Comté font le succès de la manifestation.
  • Le pass dégustation a trouvé son public.
  • Deux ans après la naissance de la manifestation, le pass dégustation a trouvé son public.
Après seulement deux éditions, le Week-end Gourmand est devenu un rendez-vous incontournable de la Fête de la Gastronomie. Près de 40 000 gourmands ont déambulé ce week-end sur les traces du Chat Perché Gourmand, un record !

Ils étaient 15 à 20 000 le samedi, et au moins autant le dimanche. Les gourmands de Bourgogne-Franche-Comté ont répondu à l'appel lancé par les organisateurs de la manifestation. Les régionaux de l'étape ont même reçu des renforts venus d'autres régions de France et les élèves du BTS tourisme préposés à l'accueil ont eu l'occasion de s'exercer aux langues étrangères ; Anglais, Suisses et Allemands étaient bien représentés.
C'est un fait, le Week-end Gourmand a atteint son objectif : faire connaître les atouts de Dole au-delà des frontières de notre département, pour les touristes, mais également pour les professionnels des métiers de bouche. 

Du côté des organisateurs qui travaillent depuis début janvier sur cette nouvelle édition, c'est le soulagement : le ciel ensoleillé et les températures douces ont encouragé la fréquentation.
"Nous sommes épuisés, mais c'est une belle fatigue !" déclarait Patrick Franchini, président de l'association Gourmande, quelques minutes avant la fin de la manifestation.
"Ce dimanche nous avons pu déambuler pour la première fois depuis trois ans parmi les visiteurs et à la rencontre des nombreux exposants." précisait-il.
"On a rencontré un public patient et détendu. L'ambiance générale semblait plutôt sereine, même quand il fallait patienter pour déguster un produit ! » complète Philippe Corrotte, vice-président de la structure. Lequel conclut : "On nous a même complimenté, ce qui n'était pas toujours le cas en 2015."

Patrick Franchini : "Avec 4000 pass, on atteint une limite"

 

Proposition phare du Week-end Gourmand, il ne restait plus un seul pass à vendre samedi en début d'après-midi, signe que le concept est désormais connu et apprécié.
"Le nombre de pass est limité dans le but de préserver la fraicheur et la qualité de ce qui est proposé à la dégustation. Derrière en cuisine, il y a des équipes qui préparent ; certains ont travaillé toute la nuit. Nous n'augmenterons plus la quantité de pass disponibles, nous étions à 3500 l'an dernier, 4000 ont été préparés cette année : on atteint une limite." expliquait le président.
Fort heureusement il est possible de réserver son sésame à l’avance. Cette année la majorité des pass avaient d'ailleurs déjà trouvé preneur avant même le début de la manifestation. Mais rassurez vous, ceux qui n'ont pas été assez rapides pour se procurer un pass ne sont pas morts de faim : plus de 150 exposants étaient là pour ravir leurs papilles et les restaurateurs et les cafetiers ont tous très bien travaillé.
C'est pourquoi les organisateurs veillent chaque année à maintenir ce précieux équilibre.


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire


Petites annonces


Les articles de la semaine

Reprise économique, baisse du chômage, réforme préfectorale : tendances et perspectives...

L'actualité jurassienne, point par point Déjà évoqués pour certains avant l'été, de nombreux sujets ont été échangés entre la presse jurassienne et le préfet Vignon, désireux de garder le contact avec la population. Morceaux choisis.
Publié le 16/10/2017



Bloc-notes

Soirée célibataire à pleure

Publié le 06/10/2017


Les journaux partenaires

© 2013-2017 Hebdo 39 Dole - Auxonne • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales