Hebdo 39 Dole - Auxonne

Dole : un nouveau service "cardio-neuro" au CH Louis Pasteur

  • La nouvelle unité dédiée à l’accueil des patients atteints de pathologies cardiaques et neurologiques est au troisième étage.
  • La nouvelle unité dédiée à l’accueil des patients atteints de pathologies cardiaques et neurologiques est au troisième étage.
  • Le directeur Emmanuel Luigi durant son discours.
  • Sur place, étaient présents pour l'occasion de nombreux personnels soignants et élus.
Jeudi 7 septembre s'est déroulée au septième étage du Centre Hospitalier Louis Pasteur, l’inauguration officielle de la nouvelle unité dédiée à l’accueil des patients atteints de pathologies cardiaques et neurologiques. Un investissement de plus d'un million d'euros a été nécessaire à la modernisation de ce service qui a déjà accueilli plus d'un millier de patients.

Ce jeudi 7 septembre s'est déroulée au Centre Hospitalier Louis Pasteur, l’inauguration officielle de la nouvelle unité dédiée à l’accueil des patients atteints de pathologies cardiaques et neurologiques. Sur place, étaient présents pour l'occasion de nombreux personnels soignants et élus. 
"L'objectif de cette opération est simultanément d'améliorer la qualité de la prise en charge et de l’accueil des patients, de mieux utiliser les bâtiments hospitaliers conformément aux orientations de la politique nationale hospitalière, et de doter les personnels médicaux et soignants du CHLP d’un outil de travail moderne et sécurisant" précise le directeur de l'établissement, Emmanuel Luigi.
Ce rapprochement était inscrit dans le projet médical 2014-2018 du CHLP, lequel prévoit d’optimiser la prise en charge du patient cérébro-lésé médical (accidents vasculaires cérébraux/ accidents ischémiques transitoires (AVC/AIT), au sein de l’établissement, en matérialisant la synergie de prise en charge de l’AVC phase aigüe entre les spécialités de cardiologie et de neurologie, et en rapprochant la neurologie de la cardiologie pour bénéficier des ressources de surveillance offerte par les dernières techniques de télémétrie.

Une nouvelle prise en charge des pathologies du coeur et du système nerveux

Le service d’hospitalisation de Cardiologie-Neurologie prend en charge, sous la responsabilité du docteur Gabriel Napporn, chef de service, les pathologies du cœur et des vaisseaux telles que l’insuffisance cardiaque,  l’infarctus du myocarde, les troubles du rythme et de la conduction avec pose de pace maker, les phlébites et embolies pulmonaires. De même que les pathologies du système nerveux telles que l’accident vasculaire cérébral, la maladie d’Alzheimer, la maladie de Parkinson, l’épilepsie, ou les maladies neurodégénératives.
Il comprend un service d’hospitalisation conventionnelle de 32 lits, intégralement couvert par la télémétrie, une unité de soins intensifs de 6 lits et un secteur d’explorations fonctionnelles avec notamment un plateau technique de cardiologie.

1,345 million d'euros d'investissement


Ce service a été entièrement modernisé pour un montant total de travaux de 1,345 M€, au bénéfice des patients et du personnel. C'est une unité plus fonctionnelle, chaleureuse, au confort hôtelier répondant aux attentes des usagers du CHLP. Chaque chambre est désormais équipée d’une salle de douche accessible aux personnes mobilité réduite, et le nombre de chambres individuelles a été augmenté.
Par ailleurs, l’activité d’éléctro-encéphalographie, distante auparavant de plusieurs étages, a été intégrée dans cette nouvelle unité. La salle de pose de sondes d’entrainement a été modernisée. Au décours de ces travaux, l’activité d’ostéodensitométrie a été relocalisée de façon plus fonctionnelle à proximité de la rhumatologie.
La nouvelle unité est couverte par la télémétrie, véritable confort pour la prise en charge du patient et point fort du service. Le suivi des constantes est rapporté grâce au dispositif CareEvent © (PHILIPS) sur des appareils mobiles individuels sans fil, permettant un suivi optimal des patients surveillés. Les conditions de travail sont aussi améliorés par rapport aux alarmes sur poste fixe existant antérieurement et dans encore bon nombre d’hôpitaux. Enfin, un système d’appel malade performant et un dispositif de report d’alarmes à la pointe de la technologie ont été installés au sein du service et de l’Unité de Soins Intensifs. 


Plus d'un millier de patients déjà accueillis


Au cours du premier semestre 2017, l’unité a accueilli plus de 1000 patients en hospitalisation conventionnelle et plus de 250 patients en USIC, démontrant ainsi une offre de soins répondant à une demande de la population du bassin dolois. La durée moyenne de séjour est de moins de 5 jours, le CHLP se situe en ce sens dans la moyenne des établissements les plus performants grâce à la possibilité de recours à un panel d’examens étendu sur le plateau d’explorations fonctionnelles.
De plus, l’éducation thérapeutique du patient est très développée et deux cellules éducatives sont particulièrement actives depuis plusieurs années sur le bassin dolois (Clinique des Anticoagulants CAC, et Organisation Doloise des Insuffisants cardiaques ODEIC).
Exerçant leur rôle préventif autant qu’éducatif, ces cellules permettent de diminuer les (ré)hospitalisations et sont un recours pour la médecine de ville.
Le taux de réhospitalisations 2016 pour les insuffisances cardiaques (6%) est de 8% inférieur à celui attendu au regard de la population accueillie.

A propos du Centre Hospitalier Louis Pasteur :

Le Centre hospitalier Louis Pasteur est l’établissement public de santé de premier recours du bassin de vie dolois (environ 100 000 habitants), au cœur de la région Bourgogne-Franche-Comté, à mi-chemin de Dijon et Besançon.
Plus de 120 médecins et 930 personnels non médicaux y développent une offre de soins complète : accueil des urgences, spécialités médicales, chirurgicales, gynécologie et maternité, dialyse, soins de suite, médecine physique et accueil des personnes âgées.
Quelques chiffres enregistrés en 2016 : 401 lits et places, dont deux tiers de court séjour, 26 011 séjours,
28 149 passages aux urgences, 912 naissances, 4 832 interventions chirurgicales, et 8 296 séances de dialyse.





Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire

Ajouter un commentaire

Imprimer     Fermer