Hebdo 39 Dole - Auxonne


Elections législatives : Jean-Marie Sermier a lancé sa campagne à Chaussin

  • C'est au cœur de l'exploitation agricole de Jacky Camus, que le député-maire de Dole a donné le coup d'envoi de sa campagne législative, jeudi soir.
  • C'est au cœur de l'exploitation agricole de Jacky Camus, que le député-maire de Dole a donné le coup d'envoi de sa campagne législative, jeudi soir.
C'est au cœur de l'exploitation agricole de Jacky Camus, que le député-maire de Dole a donné le coup d'envoi de sa campagne législative, jeudi soir. Durant les quatre semaines qui arrivent, les 161 communes de la circonscription seront visitées, et une réunion publique sera organisée dans chaque ancien canton. Objectif affiché : remporter un quatrième mandat consécutif au Palais Bourbon. Rencontre sur place...

Jean-Marie Sermier, pourquoi avoir choisi Chaussin pour lancer votre campagne législative ?
Dans ce contexte où les Français sont inquiets, il est important d'apporter une réponse à leurs attentes.
Je suis ici au coeur de la ruralité, de cette France qui se sent oubliée, sacrifiée lors du dernier quinquennat.
Celle qui subit son instabilité institutionnelle, avec des communes ou des intercommunalités chamboulées, des services publics raréfiés et les perspectives d'emploi inexistantes.
En tant que candidat de la Droite et du Centre de la 3ème circonscription, je veux aller au devant de ceux qui ont le sentiment d'être les mal-aimés de la République, tout en y amenant , ma volonté, mon expérience et ma touche personnelle : notamment mon expérience de l'agriculture, dont je suis un ardent défenseur.
Aussi, je suis ici car ma suppléante sera Chantal Torck.

Si vous venez à être élu au soir du 18 juin prochain, qui vous succèdera à la mairie de Dole ?
La ville a beaucoup changé depuis trois ans que nous sommes arrivés aux affaires.
Nous avons developpé beaucoup, les structures, les événements, à l'image de Dolexpo et du Made in Jura. Désormais, Dole sait montrer qu'elle sait utiliser ses atouts : sa centralité, son patrimoine, les talents locaux...
Aujourd'hui, toute la majorité municipale est unie. Nous faisons preuve de cohérence, de collégialité.
Nous avons fait baisser l'endettement, sans augmenter la fiscalité...
Si je n'avais pas été député, nous n'aurions jamais pu faire tout ce que l'on a fait, comme la première Semop de France qui nous a permis de faire baisser le prix de l'eau de 7%...
Pour tirer une ville vers le haut, il faut des relais dans les instances nationales, régionales et départementales. Ce qui est le cas au conseil municipal de Dole.
Alors, quoi qu'il arrive je resterai un porteur de la parole des Dolois et Grand dolois. Quant à celui qui me succédera si je suis élu, c'est comme toujours, la majorité qui en décidera, ensemble.

Quel sera votre positionnement si vous êtes amené à siéger en cohabitation avec la majorité présidentielle d'Emmanuel Macron ?
Mon positionnement sera très clair, j'ai l'investiture de la Droite et du Centre et je compte bien défendre nos idées : croire en la personne plutôt qu'un système, s'appuyer sur la valeur travail, tout en faisant preuve de solidarité sans pour autant tomber dans l'égalitarisme...
Je resterai défenseur de la ruralité, et si je suis dans l'opposition, je ne serais pas de ceux qui prennent plaisir à bloquer la machine.
Mais je compte bien l'emporter. Car nous ne sommes pas le PS, nous, chez les Républicains, nous sommes debouts !


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire


Petites annonces


Les articles de la semaine

Le Jura reste ancré à droite

Un département d'exception... Pourquoi l'électorat jurassien est-il si réfractaire à la vague macroniste ? Analyse factuelle et éléments de réponse.
Publié le 26/06/2017


BMW X4 : mutation génétique

Publié le 23/06/2017

Bloc-notes

SAINT AUBIN : LOTO

Publié le 19/06/2017

SAMPANS : FEUX DE LA SAINT JEAN

Publié le 19/06/2017


Les journaux partenaires

© 2013-2017 Hebdo 39 Dole - Auxonne • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales