Hebdo 39 Dole - Auxonne


Elections législatives : Paul-Henri Bard se met "En Marche !"

  • "Pour être efficace, une politique doit être un savant équilibre entre la prise de risque et la protection" estime Paul-Henri Bard.
  • "Pour être efficace, une politique doit être un savant équilibre entre la prise de risque et la protection" estime Paul-Henri Bard.
Le secrétaire général de la CAPEB sera le candidat du MODEM/République En Marche pour la majorité présidentielle lors des élections législatives des 11 et 18 juin dans la 3ème circonscription du Jura. Il incarne la volonté d'Emmanuel Macron de faire intégrer au Parlement des personnalités de la société civile.

Paul-Henri Bard, à 50 ans, vous êtes candidat aux élections législatives au nom de la majorité présidentielle dans la troisième circonscription du Jura, pourquoi cet engament ?

J’ai toujours eu, au plus profond de mon être, la volonté de servir mon Pays, mes concitoyens. Ma vie est articulée autour de cette notion, que ce soit à travers mes engagements associatifs, j’ai travaillé pendant une année avec le Secours Catholique de l’Oise, puis désormais avec la Croix Rouge du Jura ou mes engagements professionnels dans lesquels je me bat, sans cesse, pour  venir en aide aux petites entreprises et aux artisans. Je suis issu d’une famille qui a toujours servi son pays, mon père, mes deux grands-pères et mon oncle, dont je tiens le prénom, est décédé sur le champ de bataille le 24 décembre 1944, étaient tous militaires et m’ont donné en héritage un profond amour pour notre Nation, j’estime que c’est à mon tour de reprendre le flambeau. Pour être efficace, une politique doit être un savant équilibre entre la prise de risque et la protection, c’est exactement cette démarche que propose Emmanuel Macron dans son projet pour la France et dans lequel je me suis immédiatement retrouvé.

 

Vous êtes un des exemples des candidats issus de la société civile souhaités par le nouveau Président de la République, pensez-vous apporter une vraie nouveauté ou n’être qu’un artifice ?

Non ! Il n’y a rien d’artificiel dans cette démarche, au contraire ! Contrairement à certaines personnalités qui font de la politique depuis des années et qui se sont coupés des réalités quotidiennes, j’ai une vraie connaissance du terrain. Je pourrais vous citer une liste de 150 points pour améliorer le fonctionnement des petites entreprises, des artisans, des commerçants et de l’ensemble des habitants de ces zones rurales ou péri-urbaines, similaires à celle dans laquelle nous vivons. Il n’est plus tolérable que les habitants de ces zones se sentent différents, qu’ils soient privés de service public de proximité ou qu’ils souffrent de la désertification des centres-villes !

Les extrêmes font leur lie de ce genre de situation, il faut donc se battre pour maintenir et recréer de nouveaux services. Si je suis élu, je serai Député à temps plein, je m’engage à une transparence totale, j’organiserai des débats dans la circonscriptions sur les textes importants, pour faire de la pédagogie et donner à chacun la possibilité de s’exprimer, il faut replacer l’éthique au centre du débat pour apaiser ce climat délétère. L’ « humain » est extrêmement important pour moi, or une société éthique, morale, reste le meilleur moyen de protéger les plus faibles. 

 

Pensez-vous qu’Emmanuel Macron disposera d’une majorité après les élections législatives ?

Il est nécessaire désormais que le Président de la République dispose des moyens de gouverner, soutenu par une grande coalition du centre et des modérés à l’Assemblée Nationale. Comme je le disais, il est nécessaire qu’une politique soit équilibrée, or une majorité parlementaire, la plus large possible, pour soutenir le Président de la République est le meilleur moyen de garantir cet équilibre et de combattre les extrêmes. Il est temps de passer outre certains vieux clivages et réflexes d’opposition automatique pour ne s’intéresser qu’à l’intérêt général, à la France et aux Français.   

 

 

 

 


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire


Petites annonces


Les articles de la semaine

Reprise économique, baisse du chômage, réforme préfectorale : tendances et perspectives...

L'actualité jurassienne, point par point Déjà évoqués pour certains avant l'été, de nombreux sujets ont été échangés entre la presse jurassienne et le préfet Vignon, désireux de garder le contact avec la population. Morceaux choisis.
Publié le 16/10/2017



Bloc-notes

Soirée célibataire à pleure

Publié le 06/10/2017


Les journaux partenaires

© 2013-2017 Hebdo 39 Dole - Auxonne • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales