Hebdo 39 Dole - Auxonne

Epicerie solidaire du P'tit coup de pouce : pour éviter l'assistanat

  • Valérie Engelhard, présidente du P'tit coup de pouce.
  • Valérie Engelhard, présidente du P'tit coup de pouce.
Le fonctionnement de l'épicerie solidaire d'Auxonne est assurée par l'association « Le p'tit coup de pouce, créée en juillet 2009». Aujourd'hui, c'est 48 foyers en difficulté financière qui bénéficient de cette structure dirigée par Valérie Engelhard.

Ainsi, lors de la dernière assemblée générale de l'association Le p'tit coup de pouce, on recensait 48 foyers inscrits représentant 127 personnes dont 59 enfants de moins de 14 ans.
« Nous avions 62 familles en 2016 et 11,375 tonnes de denrées alimentaires ont été distribuées aux bénéficiaires », confie la présidente de l'association Valérie Engelhard.  
L'épicerie solidaire permet aux bénéficiaires en grande difficulté passagère de réaliser des économies sur leur budget. Les produits, de nécessité ou d'hygiène, sont vendus moins cher que dans une épicerie ordinaire, ce qui permet de faire des économies qui aideront à payer un achat nécessaire au bon fonctionnement du foyer ou encore de rembourser une dette.
« C'est aussi un outil pédagogique qui permet d'éviter l'assistanat ou le recours à l'endettement, ainsi, des ateliers très variés (ateliers cuisine, gestion de budget, aide aux démarches...) sont également organisés », indique Valérie Engelhard.


Un budget serré


Les ressources de l'association sont les adhésions, les produits des ventes et les subventions diverses. La gestion de l'aspect social est assurée par les travailleurs sociaux locaux, et la validation des dossiers proposés est faite par le conseil d'administration du CCAS.
« Nous sommes seulement cinq bénévoles, je dirais « très soudés et efficaces ». Nous entretenons un potager solidaire avec les bénéficiaires, nous organisons comme chaque année un arbre de Noël en collaboration avec le CCAS et aussi un loto dont les bénéfices nous permettent d'acheter du matériel ou encore de remplir nos étales. J'en profite pour remercier la municipalité qui met un local à notre disposition et pour sa subvention de 2800 euros, ainsi que le Conseil départemental qui nous a attribué 2000 euros, et aussi la petite épicerie Fabienne Moreau qui nous fait don de produits chaque semaine », souligne la présidente.

Sans les grandes surfaces auxonnaises...


Récemment, par décision de la direction régionale des finances publiques, l'association est éligible aux avantages fiscaux du don. Aujourd'hui, je regrette que, malheureusement, aucune grande surface auxonnaise ne donne pour notre association, malgré nos multiples démarches et la loi Ségolène Royal de février 2016 relative à la lutte contre le gaspillage qui préconise aux grandes distributions de faire des dons aux associations caritatives comme la notre. J'en profite pour préciser que nous serions intéressés pour récupérer des denrées le mercredi pour notre distribution hebdomadaire du jeudi », conclut Valérie Engelhard.


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire


Petites annonces


Les journaux partenaires

© 2013-2018 Hebdo 39 Dole - Auxonne • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales