Hebdo 39 Dole - Auxonne


L'invité de la semaine : Christian Boisson

  • Christian Boisson, président d'ATTAC 39.
  • Christian Boisson, président d'ATTAC 39.
Rencontre avec le président jurassien d'ATTAC, Association pour la Taxation des Transactions financières et pour l’Action Citoyenne.

Christian Boisson, qu'est-ce qu'Attac 39 ? Combien d'adhérents ou sympathisants êtes-vous ?

ATTAC (Association pour la Taxation des Transactions financières et pour l’Action Citoyenne), créée en 1998, est une association financée par ses adhérents et animée par les militants.
Ni parti politique, ni syndicat, ATTAC se revendique comme un mouvement d’éducation populaire tournée vers l’action. Elle constitue un réseau international présent dans plus de 40 pays dans le monde.
Si ATTAC France compte 10 000 adhérents, ATTAC 39 compte 80 membres actifs de même que de nombreux sympathisants. Dans le Jura, trois groupes locaux (Lons le Saunier, Poligny, et Saint-Claude) initient des projets localement et collectivement.


Quel est l'objectif de l'association ?

Agir global et agir local.

Nous nous mobilisons contre l'hégémonie de la finance et la marchandisation du monde par les multinationales, pour répondre à l'urgence climatique mais aussi et surtout pour repenser la démocratie.

Si l'on veut faire changer les choses, le premier outil est le savoir des citoyens...
Le fer de lance de l’association concerne l’éducation et l’information des citoyens. L’association est reconnue d’utilité publique dans sa mission d’éducation populaire.

Sur le plan local, quels sont vos combats ?

Nos combats se rattachent le plus souvent aux campagnes d’ATTAC France avec des particularités locales.
En 2017, nous avons proposé, dans le cadre de l’éducation populaire, deux conférences : une sur l’agriculture (« Terres agricoles : pour qui, pour quoi ? ») animée par Silvia Perez Vitoria une des meilleure spécialiste du monde paysan. La deuxième avait pour sujet les accords de libre échange, animée par Frédéric Viale, juriste et spécialiste du sujet. Nous avons également proposé une projection-débat du film « Irrintizina : le cri de la génération climat » à Poligny.

Lors de récentes déambulations théâtralisées à Lons et à Saint-Claude, nous avons à plusieurs reprises, dénoncé la fraude et l’évasion fiscale des groupes bancaires et des multinationales.
ATTAC 39 participe à toutes les actions citoyennes locales, porteuses d’alternatives : Alimenterre, Festisol, En quête de sens, collectif « stop TAFTA CETA », Journée de la Transition, etc...
Il faut savoir qu'en France, 60 à 80 milliards échappent chaque année à l’impôt par le biais de la fraude fiscale et de l’évasion fiscale à grande échelle. Ces sommes permettraient pourtant de créer et maintenir des centaines de milliers d’emplois. Ou de revoir la fermeture de l’hôpital de Saint-Claude, des bureaux de poste, de solutionner la réduction des budgets des collectivités locale et de préserver la qualité des services publics.


Quel est votre regard sur l'évolution de notre époque ?

Partout dans le monde, la domination des marchés financiers est responsable de l’aggravation des inégalités et du recul de la démocratie au profit de la sphère financière.
Le productivisme, exacerbé par la recherche du profit à court terme, détruit les équilibres écologiques et géopolitiques.
ATTAC, grâce à ses nombreuses études et les expertises de son Conseil scientifique a démontré clairement que la crise financière n’est pas un accident, mais le résultat logique d’un processus inégalitaire.

Cependant, face à ce constat alarmant, nous ne sommes pas condamnés à subir. De nombreuses initiatives pour une transition vers une société solidaire et respectueuse de la nature voient le jour.
Par la coopération internationale et la relocalisation des activités, sont inventés des modes de développement tournés vers la satisfaction des besoins sociaux et écologiques. Notre vision du monde se veut lucide et porte sur la mise en place d’actions citoyennes.


Concrètement, que proposez-vous pour faire avancer les choses dans le bon sens ?

ATTAC a présenté en mars 2017 six propositions pour récupérer 200 milliards d’argent public par an.
L’état doit mettre en place des mesures pour lutter contre l’évasion fiscale, taxer l’ensemble des transactions financières, supprimer les niches fiscales les plus injustes, distribuer les revenus et les richesses. Pour faire avancer les choses dans ce sens, les citoyens ont le choix de subir ou d’agir.

 

Contact ATTAC 39 :
Centre social, 2 rue de Pavigny, 39000 Lons-le-Saunier.
Permanence tous les premiers jeudis du mois.

Ou par mail, selon votre arrondissement :
attac39.lons@orange.fr
attac39.st-claude@orange.fr
attac39.dole@orange.fr

 


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire


Petites annonces


Les articles de la semaine

Le bio vendra-t-il son âme au diable ?

« Nous sommes arrivés à un carrefour, je crains qu’émerge une agriculture bio à deux vitesses » "Il est beau mon bio, il est beau !" : sur les marchés comme ailleurs, nul besoin pour les producteurs de chanter les louanges de leurs produits. Le bio se vend bien, un phénomène en croissance exponentielle, mais ce succès pose de nombreuses questions.
Publié le 20/08/2018



Bloc-notes



Les journaux partenaires

© 2013-2018 Hebdo 39 Dole - Auxonne • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales