Hebdo 39 Dole - Auxonne

L'invitée de la semaine : Isabelle Saporta

  • Isabelle Saporta ne manque pas de courage. Légitimement, la jeune journaliste invite les pouvoirs publics a en faire de même en respectant leurs engagements...
(Crédit photo : Philip Conrad)
  • Isabelle Saporta ne manque pas de courage. Légitimement, la jeune journaliste invite les pouvoirs publics a en faire de même en respectant leurs engagements... (Crédit photo : Philip Conrad)
Journaliste indépendante, passée par Marianne, France 2, RMC ou encore France Inter, Isabelle Saporta fait partie de ces trop rares personnes, réellement portées par leur vocation. Investigatrice redoutable, celle-ci dénonce régulièrement les injustices, incohérences politiques et autres méthodes inavouables, régulièrement employées par les nombreux groupes de pression. Après "Le livre noir de l'agriculture", vendu à plus de 100.000 exemplaires, et "Foutez-nous la paix" sorti en 2016, son nouvel ouvrage "Du courage" commence déjà à faire parler de lui. Un constat livré sans concession sur l'inefficacité et le renoncement de l'action politique qui ne lui vaut pas que des amis. Surtout à l'approche des élections présidentielles...

Isabelle Saporta, vous êtes journaliste d'investigation et venez de sortir tout récemment votre dernier livre intitulé "Du courage !". Selon vous, cette vertu tendrait-elle à s'évaporer des différentes actions ou orientations, menées par les pouvoirs publics ? 
Il y a eu trop de promesses non tenues.
Or, à chaque promesse non tenue, la parole politique se démonétise. On ne cesse d’accuser nos concitoyens de ne plus croire les politiques, d’être tentés par le poujadisme, mais qui, à force de renoncements leur a faire perdre leur confiance ? Combien de reculades sur des questions pourtant cruciales que sont la santé et l’environnement ?
Or, ce faisant, ils nous laissent à penser que les politiques n’ont plus de pouvoir. C’est absolument faux, certains  politiques courageux nous prouvent d’ailleurs quotidiennement le contraire !
Et puis, comment supporter la lâcheté en politique quand on voit le courage de certaines vigies sur le terrain ? De certains salariés viticole, de certains éleveurs, qui eux, osent défier le système et le paient au prix fort...
 
Vous concernant, on ne peut rien vous reprocher en terme de volontarisme et d'authenticité...  En effet, vous n'avez pas hésité, il y a quelques semaines, à claquer la porte de l’émission de France 2 AcTualiTy, dans laquelle vous étiez chroniqueuse, suite à un échange particulièrement tumultueux entretenu à l'antenne avec Maud Fontenoy. Pouvez-vous nous expliquer ce qui a motivé votre (courageuse) décision ?
Vous savez, il y a des moments dans la vie où il faut pouvoir se regarder dans la glace. Et si, pour sauver son strapontin à la télé, il faut avaler son chapeau…, alors mieux vaut partir...
 
 
Depuis plusieurs années, de nombreux lobbys ont tenté de vous faire taire ou d'entraver votre travail. Par des procédés pas toujours avouables d'ailleurs... Pouvez-vous nous en dire plus à ce sujet ?
Leur grand truc désormais, ce sont les procès bâillons.
Dès que vous sortez une enquête, ils vous attaquent. Et comme leurs moyens sont cent fois supérieurs aux vôtres, c’est compliqué !
Mais il ne faut jamais baisser les bras. Ce serait leur faire trop d’honneur.
 
Comment expliquez-vous cette permanente reculade des différents décideurs politiques face aux groupes de pression ? L'indépendance des pouvoirs publics est-elle à remettre en cause ?
Le moyen de pression majeur des grands groupes, c’est le chantage à l’emploi...
Ils vont voir les politiques et leur disent, si vous nous enquiquinez avec ça, c’est tant d’emplois en moins. C’est comme ça qu’ils gagnent...
Le problème, c’est qu’à tout accepter, on s’enferre dans la spirale du court terme, et on ne cherche absolument pas à changer de modèle.
Pire, en acceptant tout de ces grands groupes, on ne les empêche absolument pas de partir et de laisser leurs employés sur le carreau. On perd donc sur les deux tableaux.
Finalement, on renonce aujourd’hui, à ce qui, demain, pourra créer des emplois pour nos enfants, et leur permettre de vivre dans un environnement plus sain, et on ne protège même pas les emplois d’aujourd’hui.
 
Vous avez forcément un avis éclairé sur la question. Depuis les attentats de Charlie Hebdo, jamais la liberté de la presse n'a été  autant soutenue voire célébrée... Pourtant, il devient aujourd'hui de plus en plus difficile d'informer librement ! Est-ce le poids des principaux annonceurs nationaux (et des revenus qu'ils génèrent dans les grands médias), qui entravent l'investigation journalistique ?
De nombreux journalistes font un travail d’information incroyable ! Je pense notamment à Stéphane Foucart du Monde. Sans eux, beaucoup d’affaires ne sortiraient jamais.
 
Nous sommes en plein campagne présidentielle... Quel regard portez-vous sur cet exercice électoraliste, où les grandes promesses se succèdent quasi-quotidiennement, tout en sachant que seule une minorité d'entre elles pourront réellement être appliquées ?
Ca me fait l’impression d’être en face de Pères Noëls délirants qui promettent tout et son contraire aux enfants que nous sommes à leurs yeux. On a envie de leur dire : parler nous franchement, proposez-nous des programmes que vous serez capables de respecter. Et surtout, cessez de nous infantiliser !

Selon-vous quelles solutions faudrait-il adopter afin de sortir enfin notre pays de cette spirale de l'inertie ?
Tenir ses promesses serait un bon début !


Contact page Facebook : https://www.facebook.com/Isabelle.Saporta.auteur/
"Du courage", Isabelle Saporta. 
Editions Fayard, 14,90 euros.

Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire


Petites annonces


Les articles de la semaine

L'Agriculture oeuvre à sa mutation

Des dossiers compliqués mais quelques satisfactions à la clé Lundi dernier s’est tenue la session de la Chambre d’Agriculture du Jura à la Maison des Agriculteurs à Lons-le-Saunier. Ce temps fort de l’année est l’occasion pour ses différents acteurs d'évoquer l’année qui vient de s’écouler ainsi que les diverses actions ou projections futures. Extraits.
Publié le 11/12/2017



Bloc-notes



Les journaux partenaires

© 2013-2017 Hebdo 39 Dole - Auxonne • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales