Hebdo 39 Dole - Auxonne


La rénovation de la Place aux Fleurs programmée dès cette année

  • La Place aux Fleurs, devant être un endroit agréable où on a envie de s’attarder, de s’arrêter, accueillera un mobilier urbain adapté (bancs, chaises…) ainsi qu’un fleurissement et un ombrage suffisant.
  • La Place aux Fleurs, devant être un endroit agréable où on a envie de s’attarder, de s’arrêter, accueillera un mobilier urbain adapté (bancs, chaises…) ainsi qu’un fleurissement et un ombrage suffisant.
  • La Place aux Fleurs, devant être un endroit agréable où on a envie de s’attarder, de s’arrêter, accueillera un mobilier urbain adapté (bancs, chaises…) ainsi qu’un fleurissement et un ombrage suffisant.
  • La Place aux Fleurs, devant être un endroit agréable où on a envie de s’attarder, de s’arrêter, accueillera un mobilier urbain adapté (bancs, chaises…) ainsi qu’un fleurissement et un ombrage suffisant.

La troisième et dernière phase des travaux s’étalera de mi-août 2018 à mi-avril 2019, dans le cadre du projet requalification « cœur de ville » dolois. L’ensemble du projet rénovation devait se dérouler sur trois ans pour un budget de 4 millions d’euros (40% subventions Europe / Etat), avec une dernière phase conditionnelle. Celle-ci est lancée aujourd’hui, les deux précédentes s’étant bien déroulées.

Fin janvier 2018, une réunion avec les commerçants du centre-ville a permis d’opter pour la continuité des travaux cœur de ville.

Commerçants, riverains et élus vont dans le même sens : poursuivre l’embellissement de leur espace de vie et de travail. Si certains constatent une perte de 30 à 40% de clientèle pendant les travaux, ils remarquent aussi un taux de fréquentation plus élevé après.  

 

 

Une mise en valeur des commerces avec des pieds de façade en pierre

 

Dès mi-août de cette année, Doléa interviendra pour l’assainissement jusqu’à fin septembre. Puis ce sera Enedis qui modifiera le câblage électrique sous-terrain jusqu’à fin novembre. Enfin, mi-janvier 2019, les travaux pourront véritablement démarrer. La partie concernée débute Rue des Arènes partie piétonne jusqu’à la Place du 8 mai en passant par la Place aux Fleurs. L’idée est de mettre en valeur les commerces avec des pieds de façade en pierre, un sol central en béton sablé ocre comme sur les autres rues rénovées. La Place aux Fleurs, devant être un endroit agréable où on a envie de s’attarder, de s’arrêter, accueillera un mobilier urbain adapté (bancs, chaises…) ainsi qu’un fleurissement et un ombrage suffisant.

Un espace sera réaménagé pour installer une scène pour des spectacles de rue. Le muret actuel sera en partie démoli et remplacé par une rembarde permettant plus d’aération, de lumière et une vue sur le bas de ville mais aussi plus de sécurité. Un pavage au-devant de la fontaine la mettra en valeur.

 

De 6 heures à 23 heures, avec deux équipes...

 

L'amplitude horaire durant les travaux sera la même que celle déjà retenue pour les autres rues soit de 6 heures à 23 heures, avec 2deuxéquipes. Les matériaux seront stockés hors centre-ville en ne gardant sur place que le stock tampon, pour moins de gêne pour ceux qui circulent. Un homme-traffic fera le médiateur entre ceux qui mènent les travaux, les commerçants et les usagers dont les riverains. Dans le même sens une newsletter sera établie chaque semaine et envoyée par mail aux commerçants pour les informer sur ce qui se passera la semaine suivante.

L’architecte est le Cabinet Serge Roux et le Maitre d’œuvre est PMM Ingénieurs Conseil, les travaux étant menés par les Entreprises Roger-Martin et Desertot.


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire


Petites annonces


Les articles de la semaine

Le Jura, terre de contestation

Contre le coût de la pompe, le coup de la panne... A l'heure où les initiatives "citoyennes" peinent à rassembler quelques dizaines de personnes, Fabrice Schlegel, initiateur du groupe facebook "de l'essence de la contestation" est parvenu, vendredi dernier à Dole, à réunir plus de 700 soutiens à son indignation. Explication d'une exaspération croissante, véritable phénomène de société qui semble se répandre comme une traînée de poudre dans notre région rurale, et bien au delà.
Publié le 12/11/2018



Bloc-notes



Les journaux partenaires

© 2013-2018 Hebdo 39 Dole - Auxonne • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales