Hebdo 39 Dole - Auxonne

Le Réseau régional RCube THD, à la rescousse de la fracture numérique

  • Avec un débit de 30 mégabits par seconde, RCube THD offre aux habitants et entreprises de zones non encore couvertes par la fibre optique un niveau de service (Internet, télévision, téléphone) Très haut débit considérablement amélioré.
  • Avec un débit de 30 mégabits par seconde, RCube THD offre aux habitants et entreprises de zones non encore couvertes par la fibre optique un niveau de service (Internet, télévision, téléphone) Très haut débit considérablement amélioré.
La Bourgogne-Franche-Comté, après autorisation de l’ARCEP (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes), est aujourd’hui la première Région de France à commercialiser un réseau internet très haut débit par technologie hertzienne.

Le déploiement du réseau régional RCube THD concrétise l’engagement de la Région en faveur des territoires ruraux.

Avec un débit de 30 mégabits par seconde, RCube THD offre ainsi aux habitants et entreprises de zones non encore couvertes par la fibre optique un niveau de service (Internet, télévision, téléphone) Très haut débit considérablement amélioré.

Un investissement de 8 millions d’euros de la Région a été nécessaire pour déployer le réseau Rcube THD sur 357 communes dans trois départements à ce stade : l’Yonne, la Saône-et-Loire et la Côte-d’Or.

L’extension vers les départements du Jura, du Doubs, de la Haute-Saône et de la Nièvre est en cours d’étude avec les conseils départementaux concernés.

 

Première Commission régionale de stratégie numérique de Bourgogne-Franche-Comté

 

A l’issue du lancement national de la technologie de THD pour les territoires, la première Commission régionale de stratégie numérique (CRSN) s’est réunie à Venarey-les-Laumes, en présence de Sébastien Soriano, sous la présidence de Patrick Molinoz et d’Eric Pierrat, secrétaire général de la préfecture de région.

Plus d’une centaine de personnes - techniciens, opérateurs et élus (parmi lesquels Ludovic Rochette, président de l’association des maires de Côte-d’Or, André Accary, président du Conseil départemental de Saône-et-Loire et de la SPL BFC Numérique) - étaient également présents pour un état des lieux du déploiement du Très haut débit, de la téléphonie mobile et des usages numériques en Bourgogne-Franche-Comté.

 

 

Le Jura toujours en attente du Schéma Départemental d'Aménagement Numérique...

 

"Cette migration de la technologie WiMAX (acronyme pour Worldwide Interoperability for Microwave Access) vers le THD Radio ou la 4G fixe, nous permet de bénéficier d'une banque de fréquence attribuée par l'ARCEP qui peut donner du très haut débit hertzien d'environ 30 mégas en débit descendant et 5 mégas en débit montant. Pour le Jura, nous attendons encore le projet final du Schéma Départemental d'Aménagement Numérique (SDAN). Un document qui n'est pas encore finalisé, car il doit être défini en rapport avec les différents EPCI (établissements publics de coopération intercommunale)" explique Philippe Rouiller, chef du service numérique à la Région Bourgogne Franche-Comté.

Le Département a donc désormais pour mission "d'identifier précisément les trous dans la raquette" afin que les objectifs gouvernementaux du "Haut débit pour tous en 2022" puissent être tenus...

"Si l'investissement de la Région est conséquent, le Département assure quant à lui la maîtrise d'ouvrage. De notre côté, tous les projets sont ficelés, chiffrés et budgétés. Nous souhaitons pour notre part, que les décisions et les travaux avancent rapidement, afin que le haut débit soit disponible partout dans les territoires ruraux qui sont actuellement les plus pénalisés" assure le service numérique régional.

 

"D'ici deux à trois mois"

 

De son côté, le Conseil départemental du Jura, toujours aussi peu enclin à communiquer sur ce sujet, confirme qu'en effet "le Schéma Départemental d'Aménagement Numérique est toujours en cours".

Et le service numérique de détailler :

"Le recours à l'ensemble des technologies aujourd'hui disponibles sera exploité pour proposer d'ici à la fin 2019 un véritable plan numérique sur l'ensemble du Jura. Mais pour l'heure, nous sommes encore dans l'analyse afin de réfléchir à compléter la couverture avec des techniques comme le FTTH, la montée en débit, WiMAX. Quand ce n'est pas possible au vu de la situation géographique, il y a d'autres alternatives. D'ici deux ou trois mois, on devrait logiquement avoir identifié à quelles solutions pérennes et évolutives nous souhaitons avoir recours pour mener à bien notre mission".

On a failli attendre...

 


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire


Petites annonces


Les journaux partenaires

© 2013-2018 Hebdo 39 Dole - Auxonne • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales