Hebdo 39 Dole - Auxonne


Le rugby club auxonnais a soufflé ses cinquante bougies

  • Les anciens se sont frottés aux Panthères.
  • Les anciens se sont frottés aux Panthères.
  • Les seniors et les Harlequinze
  • La minute de recueillement.
  • Les partenaires de la manifestation.
  • Les Grands Anciens du club.
  • Le tirage de la tombola.
  • Ambiance 100% rugby lors de la soirée.
  • Rémi Baudot depuis 49 ans au club.
Samedi 23 juin, le Rugby Club Auxonnais a dignement fêté son 50e anniversaire lors d'une journée mémorable ponctuée de retrouvailles, de rires et parfois d'émotions. C'était également le 20e anniversaire de la création des Harlequinze (équipe vétérans et loisir) et le 10e anniversaire de l'équipe féminine des Panthères.

Cette journée du 50e anniversaire du RCA présidé par Stéphane Daperon a débuté dès le matin par une prestation des jeunes de l'école de rugby alors que sur le bord du terrain, les premiers anciens faisaient déjà leurs retrouvailles. Certains d'entre-eux ont même rechaussé les crampons pour un match au toucher face aux Panthères, les féminines du club. Le coup d'envoi du match qui a suivi, opposant les Harlequinze à l'équipe senior a été donné par Rémi Baudot, grand ancien du club, licencié sans discontinuité au RCA depuis 1969, le club ayant été crée en 1968.

Après cette belle journée rugbistique au stade en présence de Jean-François Contant, président de la Ligue de Bourgogne Franche-Comté, jeunes, moins jeunes et anciens du club des rouge et noir se sont retrouvés à la salle événementielle pour le traditionnel repas dansant. Très vite les vieux souvenirs de matches “à l’ancienne” et des incontournables 3e mi-temps ont resurgi lors de cette soirée très chaleureuse.

Cette grande réunion de famille du rugby auxonnais restera certainement l’une des plus mémorables du club qui va continuer à écrire ses pages d’histoire en attendant de se retrouver pour le 60e.

ENCADRE

Le 10 août 1968, la création du club paraît dans le journal officiel sous la dénomination actuelle de “rugby club auxonnais”. Très vite le RCA est agréé “jeunesse et sports” pour pouvoir accueillir les jeunes de l’école de rugby. En 50 années, seulement neuf présidents se sont succèdés à la tête du club : Robert Bousquet (1968 à 1977) Daniel Vittoz (1977 à 1986) tous deux aujourd'hui décédés, Joseph Olmo (1996 à 1997), Joël Pascal (1986 à 1996 et 1997 à 2002), Robert Borne (1996), Louis Lanni (2002 à 2006), Thierry Gabriel (2006 à 2011), David Grandvalet (2011 à 2016) et Stéphane Daperon qui effectue actuellement son mandat. Les premiers matches se sont disputés sur le stade près de la gendarmerie que le club a quitté en 1988 pour rejoindre ses installations actuelles derrière le gymnase de la Croix des Sarrasins où un club house a récemment été construit.

ENCADRE avec photo du tirage de la tombola

Une Citroën C3 neuve d'une valeur de 14 500 €, prix de la grande tombola mise en place à l'occasion de ce 50e anniversaire du club, a trouvé son propriétaire lors du tirage au sort tant attendu effectué au stade de rugby, devant une foule de prétendants et surtout en présence de Maître Huichard, huissier de justice à Auxonne. Aussi, c'est le ticket N° 0732 acheté par Daniel Morel demeurant à Saint-Léger-sous-Beuvray qui est sorti de l'urne.


Le mot de Jean-François Contant, président de la Ligue de Bourgogne Franche-Comté.

« J'ai plusieurs souvenirs du RCA parce que je suis souvent venu jouer contre Auxonne et j'y suis venu aussi arbitrer. Le club a bien évolué aujourd'hui, je sais que l'école de rugby a beaucoup progressé, le club par lui-même est bien géré. Il fête ses cinquante ans et j'espère bien qu'il fêtera les 80 ou les 100, je ne serais pas là … mais je suis persuadé que le club va continué à grandir ».


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire


Petites annonces


Les articles de la semaine

Le Jura, terre de contestation

Contre le coût de la pompe, le coup de la panne... A l'heure où les initiatives "citoyennes" peinent à rassembler quelques dizaines de personnes, Fabrice Schlegel, initiateur du groupe facebook "de l'essence de la contestation" est parvenu, vendredi dernier à Dole, à réunir plus de 700 soutiens à son indignation. Explication d'une exaspération croissante, véritable phénomène de société qui semble se répandre comme une traînée de poudre dans notre région rurale, et bien au delà.
Publié le 12/11/2018



Bloc-notes



Les journaux partenaires

© 2013-2018 Hebdo 39 Dole - Auxonne • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales