Hebdo 39 Dole - Auxonne

Les troubles de l'apprentissage décryptés

  • Sophie Saltarelli, orthophoniste et présidente de PLURADYS
  • Sophie Saltarelli, orthophoniste et présidente de PLURADYS
  • Quand le déchiffrage est freiné...
Jeudi dernier, l’Association Repeta invitait Sophie Saltarelli afin d’aborder les troubles de l’apprentissage dont la dyslexie, la dysorthographie et la dyscalculie

Les troubles d’apprentissages chez l’enfant sont souvent révélés au moment de la scolarisation. L’Association, Repeta créé en 2014 à Lons-Le-Saunier, et représentée jeudi par  Gaëlle Blervaque et Charline Rabier, a pour objet de prévenir, dépister et conseiller des soins adaptés aux enfants présentant un trouble spécifique des apprentissages scolaires et fréquentant le milieu ordinaire.
C’est d’ailleurs le premier réseau de dépistage des troubles de l’apprentissage du Jura. Une antenne sur Dole est aujourd’hui ouverte.

L’objectif premier est de diagnostiquer les troubles d’apprentissages (écrit, oral, numérique, coordination, motrice, concentration…) afin d’établir une prise en charge adaptée. Dans certains cas un dossier MDPH (Maison Départementale des Personnes Handicapées) est constitué. La famille qui souhaite poser des questions ou être accompagnée dans ses démarches peut contacter les associations Repeta ou Pluradys.
Ensuite, il sera transmis à la famille un questionnaire permettant d’évaluer les problématiques de l’enfant et de sa famille et à partir de là il pourra être conseillé un recours à un médecin spécialisé qui saura mener différents bilans (orthophonie, neuropsychiatrie, psychomotricité, ergothérapie, orthoptie, psychologie…) et éventuellement des examens complémentaires afin de prévoir une scolarité adaptée couplée de soins.

L’association Repeta mène aussi des actions de formation et d’information comme c’est le cas ce soir tant pour les familles que les professionnels. Cette présentation-échange est ouverte au public dont les parents, les proches des enfants concernés mais aussi les professionnels touchés de près ou de loin à ces problématiques. Les invités de cette soirée étaient Sophie Saltarelli, orthophoniste, le Docteur Sophie Molé, neuro-pédiatre à Lons-Le-Saunier et le Docteur Catherine Guillaume-Baudet, pédiatre au Centre Hospitalier Louis Pasteur de Dole.

 

Fédérer les compétences et le travail transdisciplinaires des professionnels locaux


 

Pluradys est un réseau de santé destiné aux enfants de Bourgogne-Franche-Comté, de 0 à 18 ans, présentant des symptômes ou dysfonctions relatives aux pathologies du développement et/ou des troubles des apprentissages. Ce réseau a pour rôle de fédérer les compétences et le travail transdisciplinaires des professionnels locaux (libéraux, institutionnels, hospitaliers). Cela, afin de permettre à tout enfant le nécessitant, et à sa famille, de bénéficier de bilans, d’évaluations et d’une coordination de projet thérapeutique adaptés. L’objectif est bien d’être efficace et de respecter la place de la famille dans le parcours de l’enfant tant autour du choix du praticien que des actions thérapeutiques engagées.

En Bourgogne-Franche-Comté, il y aurait entre 5 et 10% de troubles d’apprentissage estimés et donc une population suffisamment importante pour qu’on s’y attarde.

Historiquement, différents courants ont étudié les processus intervenant au cours de la lecture (Ferreiro 1992, Fijalkow 2000, Bernardin 1997, Chauveau 2001), ce qui a permis de montrer que des mécanismes sous-jacents étaient actifs durant cette action de lire : vision, attention, mémoire de travail, phonologie, lexique, logique… et que le langage écrit s’appuie sur le langage oral.


Mal lire entraîne un manque de confiance en soi...

Il a pu être également conclu que lire c’est avant tout décoder (voir et regarder) à une certaine vitesse couplé d’un processus de compréhension. Ces études ont été menées sur l’adulte aussi il reste à comprendre comment cela fonctionne chez l’enfant. On sait déjà que la coordination motrice doit se faire entre la tête, le corps et les mains en lien avec une fonction visio-attentionnelle et une conception multimodalitaire (modulation/sélection et stratégies) pour que la lecture soit possible. Lire c’est de la sensorialité (voir…), de la perception (taille, dimension des lettres), de l’intégration (symétrie…) et de la mémorisation. Aussi, la complémentarité des méthodes d’accompagnement peut être bénéfique pour l’enfant.
Dans tous les cas l’apprentissage ne peut être possible que s’il est couplé du désapprentissage afin de lever certains blocages. On sait aussi que mal lire entraîne un manque de confiance en soi. De plus quand le déchiffrage est freiné, il y a une mémorisation parcellaire, ce qui est le cas des Dys.

Pour que ce public Dys puisse être pris en charge, il faut une coordination entre parents et professionnels dont les intervenants scolaires. Il faut se poser la question de comment faire, quelles sont les priorités ?
Il est certain que c’est l’art de passer de la transmission d’information à l’art de la coordination, au cas par cas afin de permettre à l’enfant de bénéficier d’un temps scolaire adapté (PAI, PAP, PPS).
De plus, l’accompagnement parental est important car cette dynamique a de très bons résultats du fait que les parents sont acteurs, au centre du système d’encadrement.  

 

Contact :

Association REPETA :  
associationrepeta@gmail.com -

Association PLURADYS :
Tél : 03.80.50.09.48


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire


Petites annonces


Les articles de la semaine

L'Agriculture oeuvre à sa mutation

Des dossiers compliqués mais quelques satisfactions à la clé Lundi dernier s’est tenue la session de la Chambre d’Agriculture du Jura à la Maison des Agriculteurs à Lons-le-Saunier. Ce temps fort de l’année est l’occasion pour ses différents acteurs d'évoquer l’année qui vient de s’écouler ainsi que les diverses actions ou projections futures. Extraits.
Publié le 11/12/2017



Bloc-notes



Les journaux partenaires

© 2013-2017 Hebdo 39 Dole - Auxonne • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales