Hebdo 39 Dole - Auxonne

Mouchard TGV-TER, des nouvelles de l’association

  • Avec la fermeture probable de la ligne ferroviaire entre Saint-Claude et Oyonnax pour la fin de l’année, c’est toute la desserte du Haut-Jura qui est ainsi remise en cause.
  • Avec la fermeture probable de la ligne ferroviaire entre Saint-Claude et Oyonnax pour la fin de l’année, c’est toute la desserte du Haut-Jura qui est ainsi remise en cause.
L'association réclame une liaison Mouchard-Dole qui permette d'arriver dans la capitale régionale ou à Paris plus tôt le matin et en revenir plus tard le soir. Ainsi qu'une correspondance à l'arrivée du TGV du soir pour Salins. La Région traînerait-elle les pieds ?

Dans sa dernière lettre d’information, la présidente de l’association, Evremonde de Saint Alary, nous apprend que la Région faisant attendre sa réponse depuis 20 mois concernant le devenir de la ligne, faute de pouvoir rencontrer l'exécutif régional avec son bureau, celle-ci a donc saisi François Sauvadet, pour lui transmettre les revendications des usagers.

Mouchard, mais pas seulement…


Avec la fermeture probable de la ligne ferroviaire entre Saint-Claude et Oyonnax pour la fin de l’année, c’est toute la desserte du Haut-Jura qui est ainsi remise en cause et cette fermeture risque d’affecter, outre la ligne des Hirondelles*, la fréquentation de la gare de Mouchard, porte d’accès à cette région.
Le combat engagé par Mouchard TGV-TER rejoint donc complètement celui porté par Laurent Petit, maire de Morez, qui, dans sa déclaration, liste une série de réflexions sur la ligne des Hirondelles :
« Elle a été construite il y a plus de 100 ans dit-il, avec des moyens techniques de l'époque qui forcent le respect et suscitent la reconnaissance. Peut-on ainsi perfectionner ou inventer un nouveau mode de gestion d'une telle ligne afin qu'elle puisse nous faire accepter un coût économique supportable au regard de l'intérêt patrimonial ? Peut-on rêver d'inscrire au patrimoine national ou mondial une telle ligne de chemin de fer, unique en France, que ce soit en termes de coût de construction de l'époque ou de nombre d'ouvrages d'art au kilomètre sur sa portion la plus montagnarde ?"


Que l’offre réponde aux besoins


François Sauvadet, leader de l’opposition au Conseil régional de Bourgogne Franche Comté a aussitôt interpellé par courrier la présidente de la Région…
Dans une lettre en date du 15 septembre, il rappelle que l’association, forte de ses 260 membres, ne désire que la défense de la desserte ferroviaire du Jura dans son ensemble, que depuis quelques années l’offre ne correspond plus aux besoins de ce territoire, qu’il est bien question, également, du désenclavement du Haut Jura, que les adhérents à l’association portent bien une vision d’aménagement du territoire jurassien, et fait remarquer qu’il était plus facile pour un haut-jurassien d’atteindre la gare de Dijon (porte principale d’accès ferroviaire à Paris) il y a 40 ans…

Il demande en outre que la desserte en TER soit en phase avec les besoins réels des usagers.

Solidaire des élus qui demandent le report d’une pareille échéance et des associations comme la FNAUT qui soutiennent ce combat, l'Asssociation Mouchard TGV-TER a donc publié dernièrement un communiqué par lequel elle demande le report d’une fermeture qui sonnerait à terme le glas de toute la ligne du Haut-Jura. Elle évoque l’exemple de la Suisse proche pour trouver à l’échelle des territoires concernés des formules adaptées à leurs besoins et économiquement viables. Elle rappelle sa disponibilité pour travailler à la recherche de pareilles solutions.

Pour adhérer à Mouchard TGV-TER : mouchard.tgv-ter@orange.fr

 

 

*Hirondelles : surnom donné aux ouvriers qui portaient tous des grandes capes noires pour les protéger de la pluie et qui évoquaient une nuée d’hirondelles, particulièrement quand ils travaillaient en hauteur sur les viaducs. 


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire


Petites annonces


Les articles de la semaine

L'Agriculture oeuvre à sa mutation

Des dossiers compliqués mais quelques satisfactions à la clé Lundi dernier s’est tenue la session de la Chambre d’Agriculture du Jura à la Maison des Agriculteurs à Lons-le-Saunier. Ce temps fort de l’année est l’occasion pour ses différents acteurs d'évoquer l’année qui vient de s’écouler ainsi que les diverses actions ou projections futures. Extraits.
Publié le 11/12/2017



Bloc-notes



Les journaux partenaires

© 2013-2017 Hebdo 39 Dole - Auxonne • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales