Hebdo 39 Dole - Auxonne

Oser atteindre le sommet vaut vraiment le déplacement !

  • Vue imprenable
  • Vue imprenable

Qu’attend-on de cette ascension ?

Cette année encore la visite du clocher de la collégiale de Dole est possible chaque mardis et vendredis de 16H00 à 19H00. Cette visite est incontournable tellement la vue est imprenable. D’ailleurs, Jacques, rencontré sur les lieux, nous affirma que « vu d’en bas, je ne m’imaginais pas voir un tel panorama ; c’est vraiment fantastique, tellement chaque direction peut apporter un angle différent sur ce qui nous entoure… aucun regret…j’en ai plein les yeux. » Il faut rappeler que ce clocher est le plus haut de la région Bourgogne-Franche-Comté avec ses 73 mètres de haut. Dessiné par Hugues Sambin, il fut achevé en 1583. De cette époque, il reste encore la balustrade et la corniche ornée de mufles de lions et de sphinges. Nous ne pouvons pas être sans rappeler que le clocher fut pendant 400 ans le logis du sonneur dont celui du dernier actif dont on parle encore aujourd’hui, Eugène Gauby, mort en 1920.  En tant que crieur de clocher il annonçait aussi les incendies ou comme en 1918, la fin de la guerre, ce qui l’a inscrit dans l’histoire.

Imagine-t-on la hauteur ?

Timéo mesura en photo plongée la hauteur à parcourir avant de monter. Mais quelle surprise quand il s’agit de grimper ; il nous raconta cela en redescendant « çà été pour monter… c’est vraiment beau quand on est là-bas donc c’est un peu une récompense... J’ai bien aimé. »

En effet, ce ne sont pas moins de 259 marches qu’il faut gravir pour arriver au point le plus haut, le clocher. Les touristes ont envie de voir le panorama sur la ville et les alentours. Le Nord propose au regard la vieille ville associée aux quartiers plus modernes avec en dominance le sanctuaire du Mont Roland. A l’Est, la place Grévy se laisse admirer aux côtés du Cours Saint Mauris où voitures et piétons se côtoient.

A l’Ouest, les toits divers et variés laissent à voir l’histoire médiévale qui a su résister à toutes les intempéries. Plus loin, il est possible de distinguer l’Eglise St Jean, le quartier des Mesnils-Pasteur, l’Hôpital Louis Pasteur et le pont de la Corniche reliant les deux rives du Doubs qui traverse la ville de Dole.

Au Sud, les monts du Jura s’étendent au loin pour former la frontière franco-suisse jusqu’aux Alpes. Le Mont Poupet avec sa forme bien caractéristique se détache du paysage. La forêt de Chaux se déploie largement sur 20 000 hectares (2ème plus grande forêt de feuillus de France) et il est impossible de la rater. Le Doubs est aussi bien distinct aux abords de la ville avec ses deux ponts qui l’enjambent.

Contact/réservation : Office de Tourisme – Tél : 03.84.72.11.22 


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire


Petites annonces


Les articles de la semaine

L'Agriculture oeuvre à sa mutation

Des dossiers compliqués mais quelques satisfactions à la clé Lundi dernier s’est tenue la session de la Chambre d’Agriculture du Jura à la Maison des Agriculteurs à Lons-le-Saunier. Ce temps fort de l’année est l’occasion pour ses différents acteurs d'évoquer l’année qui vient de s’écouler ainsi que les diverses actions ou projections futures. Extraits.
Publié le 11/12/2017



Bloc-notes



Les journaux partenaires

© 2013-2017 Hebdo 39 Dole - Auxonne • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales