Hebdo 39 Dole - Auxonne


Saint-Vit : Frank Jeannin, patron-boulanger de "Pains et Tradition", sélectionné pour représenter la Franche-Comté au concours national de la meilleure baguette de tradition française !

  • Franck Jeannin au fournil.
  • Franck Jeannin au fournil.
Le boulanger de Saint-Vit participera au 4ème Concours National de la meilleure baguette de tradition française qui se déroulera sous les yeux du public et sur le parvis de Notre-Dame, lors de la fête du pain du 14 au 16 mai prochain.



Croustillante en bouche, la baguette de tradition française offre une mie couleur crème, bien alvéolée, avec des arômes de noisette. Aujourd’hui véritable icône de la boulangerie et du savoir-faire à la française, la baguette de tradition française a dû attendre le XXème siècle avant de s’imposer sur les tables de l’Hexagone. Remise au goût du jour en 1993, sa fabrication est la même que celle pratiquée dans les années 1930 : un pétrissage modéré, avec une farine sans additifs et une longue fermentation permettant le développement optimal des arômes. Un façonnage délicat, respectueux de la pâte ainsi préparée, précède une cuisson précise et maitrisée jusqu’à la sortie du four.
Le quatrième Concours National est organisé à Paris du 14 au 16 mai par la Confédération Nationale de la Boulangerie et Boulangerie-Pâtisserie Française, il récompensera la Meilleure Baguette de Tradition Française. Seules les entreprises lauréates en titre des concours de la Meilleure Baguette Régionale de Tradition Française peuvent concourir. Elles sont ainsi sélectionnées au niveau régional pour participer au Concours national. Vingt candidats issus des 13 régions boulangères de France sont donc amenés à concourir pour le titre national

"Je n’ai pas fait un travail différent de ce que je fais à la boulangerie"

Lorsque nous demandons à Franck comment il est parvenu à se voir ainsi récompensé pour son travail, l’homme reste humble 
« Je fais une baguette tradition suivant le cahier des charges du pain de tradition français (décret de 1993), c’est le respect de ces normes qui m’encourage à toujours faire mieux : il faut savoir que mon pain est fabriqué uniquement avec de la farine Label Rouge, il ne rentre aucun additif dans la fabrication, ensuite c’est le travail du boulanger et la fermentation qui confèrent le goût au pain ; je n’ai pas fait un travail différent de ce que je fais chaque jour dans la boulangerie pour mes clients. Mes pains spéciaux sont élaborés selon la même méthode, toujours sans additifs. Ma baguette tradition, je la veux abordable pour tous, c’est pourquoi je la vends 1 euro seulement. »

Non je ne suis pas une « bête à concours »

Quand on lit le règlement du concours, on s’aperçoit de la difficulté, par exemple, la durée totale de six heures préparation de la veille compris. Puis il faut produire 40 baguettes de 50cm de long (5% seulement de tolérance), elles ne doivent pas être farinées et devront peser, après cuisson 250g, ici encore tolérance de 5%.
« Je ne suis pas spécialement une bête de concours, mais j’en ai fait quelques-uns ; par exemple en novembre dernier, au concours de la foire de Dijon, la boulangerie a obtenu deux prix pour le meilleur croissant de Bourgogne/Franche-Comté ! Un premier prix dans la catégorie salariés pour Samuel Jeannin et un deuxième prix dans la catégorie patron, là c’était moi. Il existe aussi une catégorie apprentis dans ces concours ; vous savez j’ai déjà vu des apprentis réaliser parfois des choses mieux que des salariés ! C’est aussi l’intérêt de ces manifestations : apprendre, voir et avancer dans le métier… » estime Franck Jeannin.



Un événement pour tous !

Plus qu’un simple concours, le Concours National de la Meilleure Baguette de Tradition Française est une occasion unique de voir, sentir, approcher, apprécier le travail des boulangers. Un moment de partage et de découverte ouvert à tous, aussi bien aux professionnels qu’aux amateurs et consommateurs petits et grands;

Le jury, sous la présidence de Pascal Barillon - lauréat du Concours de la meilleure baguette de Paris 2011 - sera composé de six professionnels. Les baguettes seront notées sur six critères : aspect, croûte (couleur, croustillant), arôme, mie (couleur, alvéolage), mâche et bien sûr le goût !

La remise des prix aura lieu le mercredi 17 mai à 17h00 sur le parvis de Notre-Dame.
Il ne nous reste plus qu'à souhaiter bonne chance à Franck Jeannin et donc à la Franche-Comté !


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire


Petites annonces


Les articles de la semaine

Reprise économique, baisse du chômage, réforme préfectorale : tendances et perspectives...

L'actualité jurassienne, point par point Déjà évoqués pour certains avant l'été, de nombreux sujets ont été échangés entre la presse jurassienne et le préfet Vignon, désireux de garder le contact avec la population. Morceaux choisis.
Publié le 16/10/2017



Bloc-notes

Soirée célibataire à pleure

Publié le 06/10/2017


Les journaux partenaires

© 2013-2017 Hebdo 39 Dole - Auxonne • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales