Hebdo 39 Dole - Auxonne

Saint-Vit : Pascal Routhier en route pour les élections législatives

  • "La première circonscription dans laquelle je suis candidat regroupe Besançon ouest bien sûr mais aussi Saint-Vit et toutes les communes environnantes de Quingey à Audeux tout le long du Jura-Nord" indique Pascal Routhier.
  • "La première circonscription dans laquelle je suis candidat regroupe Besançon ouest bien sûr mais aussi Saint-Vit et toutes les communes environnantes de Quingey à Audeux tout le long du Jura-Nord" indique Pascal Routhier.
C'est sous l'étiquette DVD (divers droite) que Pascal Routhier compte faire évoluer sa carrière politique. Nous l'avons rencontré afin qu'il nous détaille davantage son initiative de briguer un siège au Palais Bourbon.

Pascal Routhier, ça y est, ce n’est plus une rumeur ni un secret, vous êtes candidat à la prochaine législature...

Oui, nous venons tout dernièrement de tracter dans les boîtes à lettres ! Mon équipe de soutien est en place. Vous savez, si je me présente, c’est afin de poursuivre au niveau national ce que j’ai réussi à mettre en œuvre à Saint-Vit et pour les communes environnantes.

La première circonscription dans laquelle je suis candidat regroupe Besançon ouest bien sûr mais aussi Saint-Vit et toutes le communes environnantes de Quingey à Audeux tout le long du Jura-Nord. 

 

Etre Divers droite constitue-t-il un handicap dans ces élections où les français doutent encore largement de l'intégrité de François Fillon ?

 Je ne le pense pas car nos compatriotes doutent aujourd’hui plus du modèle qu’on leur a servi pendant les quarante dernières années avec une quasi obligation de choisir un candidat issu forcément d’un parti, d’un appareil qui certes aidait les candidats à se présenter en leur donnant les moyens nécessaires, mais qui a plus que très souvent déçu les électeurs.
Il n’est qu’à constater effectivement le « ras le bol » que nous voyons aujourd’hui pour en être convaincu.
Pour ma part, je me présente comme un homme libre,  avec bien sûr mes convictions et mes idées mais rattaché à aucun parti qui pourrait dicter mon action, et je tiens à le rester.
J’ai toujours été à l’écoute de tous dans ma ville et ceci sans aucune distinction ; seul le bien commun doit être la conduite d’un homme politique et je pense l’avoir prouvé tout au long de mon parcours.
Ce que je veux par dessus tout, c’est conserver la droiture pour continuer ce à quoi  je suis attaché : aider et servir ceux qui m’auront élu bien-sûr mais aussi tous les autres. Et puis continuer d’écouter les gens d’ici et demeurer celui qui les représente vraiment dans la Capitale. 

Bientôt ce sera l’heure de rencontrer les électeurs, que leur direz-vous ?

Bien sûr, comme tous mes concurrents, je vais battre campagne comme on dit.
Alors je ferai paraître ma liste de soutiens puis les réunions et les meetings se tiendront dès début mai jusqu’aux élections les 11 et 18 Juin.
Mon programme tient sur cette phrase : « L’alternance, la Vraie ! »
Ce que je leur dirai ? Agir franchement, agir librement, fort de ma volonté de construire une alternance franche et libre, je me présenterai à eux pour leur parler de notre circonscription bien sûr mais aussi de la France.
Chacun d’entre eux a certainement un proche qui rencontre des difficultés sociales et ça ne peut plus durer !  J’estime que nous devons réagir suite à l’échec patent du quinquennat Hollande. La priorité des cinq prochaines années doit être une véritable lutte contre le chômage car je considère que nous n’avons pas tout essayé et je veux mettre mon expérience de Maire depuis 2001 mais aussi de chef d’entreprise à l’œuvre pour combattre plus efficacement ce fléau.
Leur dire aussi que dans notre pays menacé par le terrorisme, le communautarisme et le déclin économique, nous devons tous nous retrouver sur l’essentiel et en particulier sur les grands sujets de société. Je considère également qu’il n’y a pas de fatalité face au chômage nos voisins proches arrivent à des taux de chômage sous la barre des 7%, certains sont à moins de 6%, nous devons changer la situation dans laquelle on nous a amené. 

Si vous êtes élu, quel serait le texte que vous voudriez prioritairement défendre dans l’hémicycle ?

Ce serait une loi sur la moralisation politique ! Chacun a souffert du contexte actuel des affaires qui a fait que nos compatriotes désespèrent de la politique.
Tout ceci tend à les éloigner des urnes et c’est inadmissible. Vous allez me dire qu’aujourd’hui tout le monde vous dira ça, mais il y a longtemps que j’ai cette idée chevillée au cœur.
Il y en a assez de ces gens qui s’acoquinent au lieu de défendre la population, qui s’estiment au-dessus des lois de la République et qui n’ont qu’une morale virtuelle.
Si une proposition de loi voit le jour, je participerai à son projet, si j’estime qu’il manque quoi que ce soit dans le texte de loi, j’amenderai. Je compte également investir mon temps d’élu en étant présent dans différentes commissions.


 

 


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire


Petites annonces


Les articles de la semaine

L'Agriculture oeuvre à sa mutation

Des dossiers compliqués mais quelques satisfactions à la clé Lundi dernier s’est tenue la session de la Chambre d’Agriculture du Jura à la Maison des Agriculteurs à Lons-le-Saunier. Ce temps fort de l’année est l’occasion pour ses différents acteurs d'évoquer l’année qui vient de s’écouler ainsi que les diverses actions ou projections futures. Extraits.
Publié le 11/12/2017



Bloc-notes



Les journaux partenaires

© 2013-2017 Hebdo 39 Dole - Auxonne • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales